Polyporus Tumultus


English
Installation, dimensions variables, work in progress, 2019.
Polypores Amadouviers, systèmes d’accroches, chevilles.
Produit avec le soutien du Conseil Départemental de la Haute Garonne & Le relais du bois perché.
Remerciements chaleureux à Diane Trouillet pour son attention photographique.

Le Polypore Amadouvier est un champignon xylophage qui se développe sur le tronc des feuillus, formant de grosses excroissances bossues.
Ce champignon ambivalent est tour à tour :
Parasite pour l’arbre sur lequel il s’installe, l’envahissant jusqu’à la destruction totale du bois.
Outil pour allumer un feu, utilisé depuis la préhistoire. Sa chair est appelée amadou, nom d’origine provençale voulant dire amoureux est une allusion poétique à sa capacité à s’enflammer rapidement.
Plante médicinale aux innombrables vertus : Hémostatique, elle fut utilisé pour stopper  les hémorragies notamment sur les champs de bataille. Sa capacité absorbante lutte contre la transpiration excessive et les dentistes l’employaient lors des soins, pour assécher les dents.
Des bandes d’amadou servaient à préserver la chaleur en cas de douleurs rhumatismales et ce champignon était également employé par fumigation contre les hémorroïdes.
Talisman : dans les ethnies Magar, Gurung, Limbu, … des régions himalayennes du Népal, des masques sont sculptés dans l’amadouvier puis portés lors de rites chamaniques ou accrochés à l’intérieur des maisons où ils sont considérés comme des divinités bienveillantes incarnées ou des représentants des ancêtres.
Indicateur de naturalité  (c’est à dire d’un paysage peut modifié par l’homme) lorsqu’il est présent en grand nombre dans un espace.

Dans le projet Polyporus Tumultus, ce champignon prend corps sur les bâtiments, est-ce le début d’une invasion ou une insurrection de la nature tentant de recoloniser ses territoires perdus ?

Polyporus Tumultus, Aspet