Bootleg

La musique est un compromis, voire même une méditation, entre la monotonie et le chaos.

Lejaren Hiller.


Installation sonore, dimensions : 90cm x 63cm x 61cm, 2010.
Tourne disque, balles de 22 long rifle vides et pleines, vinyl, table de mixage, amplificateur, micro piezos, plaque de métal.
Happening musical variable entre 40 mn et 1 heure par rechargement.

La platine vinyle s’élance, un duel acoustique et mécanique confronte la rigueur et l’ordre d’une composition musicale à un chaos sonore aléatoire. Le poids des douilles parasite la vitesse rythmique des Variations Goldberg. La masse des balles empêche l’avancée régulière du bras, perturbant par des boucles aléatoires, la partition originale. Chaque chute provoque un fracas, une dissonance, modifiant la composition du morceau.
Comme lors d’un concert, chaque audition est un événement sonore singulier. Le set construit à partir des deux mêmes éléments, possède une multitude d’arrangements possibles.
Le titre évoque une utilisation pirate d’oeuvre existante, la création d’un morceau composite à partir d’un patrimoine collectif. Une pratique proche de la bidouille artisanale, accessible à tous, sans compétences techniques particulières.